Maître restaurateur

Depuis sa création, l'Etat accompagne les chefs d'entreprises ayant obtenu le titre dans leurs efforts de modernisation et de développement de la qualité, en leur accordant un crédit d'impôt à hauteur de 50% des dépenses directement en rapport avec les exigences du titre

Ce crédit d’impôt est renouvelé jusqu’à 2017.

Le titre de Maître restaurateur résulte de la volonté conjointe des services de l’Etat et des professionnels de valoriser des restaurateurs qui :

  • réalisent une cuisine " authentique ", placée sous la responsabilité directe du restaurateur ou de son chef cuisinier, ne recourant pas à l'assemblage ou à des plats déjà préparés qu'il s'agirait simplement de " réchauffer " ;
  • s'engagent à respecter un ensemble de règles simples, mais garantissant une prestation de service de qualité (accueil, service à table, décoration) ;
  • respectent la réglementation en matière d'hygiène et de sécurité.

 

Ce titre, seul titre officiel pour la restauration, est décerné par l’État, au travers des préfets, à partir d’un audit réalisé par un organisme indépendant.

Le site des Maîtres restaurateurs de France.

 http://www.maitresrestaurateurs.com/