Hôtellerie et hébergements assimilés

Hôtels classés,  

Hôtels non-classés,  

Résidences hôtelières

Chiffres clés & état des lieux du segment

L'hôtellerie regroupe 15% de l'offre marchande, génère 27% des nuitées passées en Limousin et plus de 42% des dépenses effectuées par les séjournants.

Le poids de ce segment est aussi à apprécier à travers les 18% des emplois salariés liés au tourisme qu'il concentre (sans prendre en compte la restauration).

En Limousin, après avoir subit les effets de la crise économique depuis 2011, les résultats du segment hôtelier sont à la hausse en 2015. Elle est visible en volume de nuitées (+3%/2014) comme en taux d'occupation. Ce dernier, avec 47,6% en moyenne annuelle revient à un niveau comparable à 2012. Ce rebond est commun aux clientèles françaises (+3%) et étrangères (+5%) ainsi qu'aux 3 départements - Corrèze (+2%), Creuse (+1%), Haute-Vienne (+5%).  

 

 

L’offre hôtelière

Les 278 hôtels limousins (classés ou non) offrent un bon maillage du territoire. La dernière décennie a toutefois accentué la métropolisation du parc hôtelier. Plus de 60% de la capacité d’accueil est concentrée dans l’une des 3 principales agglomérations de la région (Limoges/Brive/Guéret).

L’hôtel limousin est en général de capacité réduite. La moyenne de chambres par établissement est de 21. Seul un hôtel dépasse les 100 chambres et 34% en proposent moins de 10. L’hôtellerie de chaine est elle aussi sous dimensionnée avec une moyenne de 58 chambres par établissement (vs/80 à l’échelon national).

Le passage au nouveau classement s’effectue progressivement. 20% des hôtels avaient franchi le pas à l’entrée en vigueur de la nouvelle grille, ils sont 59% au 1er janvier 2016.

Les performances du segment

La performance moyenne peine à dépasser 50% de taux d’occupation sur l’ensemble de l’année.
Dans ce contexte, les segments 3 et 4 étoiles sont les seuls à franchir ce seuil et sont en progrès en 2015 avec respectivement 54,2% (vs 51,7%) et 53,5% (vs 51,2%). A l'inverse, l'hôtellerie d'entrée de gamme (1&2 étoiles) voit ses taux d'occupation toujours orientés à la baisse (51% en 2011, 47,5% en 2014 et 46,7% en 2015) pour un ensemble qui représente 54% des établissements et 48% de la capacité hôtelière.

Le segment des hôtels non classés, avec un taux d'occupation inférieur à 40%, confirme sa fragilité, même si le rebond observé en 2015 (+2 pts en 2015) est le signe d'un assainissement du segment 4 ans après l'entrée en vigueur de la nouvelle classification.

La saisonnalité de l’activité est plus marquée en dehors des agglomérations. Elle est liée à la faiblesse des performances hors saison mais aussi à un surcroît de clientèle touristique en juillet/août par rapport aux espaces urbains.

Hôtellerie limousine - Evolution des performances par segment  (660,10 kB)

             
                                                              

Les clientèles hôtelières

Le Limousin draine 929 000 arrivées de touristes pour plus de 1 290 000 nuitées passées sur le territoire.

La clientèle est à 88% française. Le volume de clientèles étrangères est reparti à la hausse depuis 2012 passant de 127 000 nuitées à près de 154 000 en 2015. Les parts de marché des principales clientèles européennes sont globalement stables avec une clientèle britannique toujours au 1er rang. A noter la performance de la clientèle allemande qui se distingue avec une hausse de plus de 20% des nuitées hôtelières en 2015 (tendance identique en hôtellerie de plein air). Si les clientèles européennes constituent l'essentiel (86%) des nuitées étrangères, la part des nuitées extra-européennes tend à progresser en Limousin passant de 12 à 14% du volume étranger.

Au niveau de la région ALPC, la (faible) part de la clientèle étrangère (16%) est en phase avec l'ensemble des territoires de la façade atlantique (16% en Bretagne / 11% en Pays de Loire). Au sein d'ALPC, la part des clientèles étrangères en Limousin est au niveau de celle observée dans l'aire picto-charentaise (12%).

Hôtellerie limousine - Evolution de la fréquentation par clientèle  (515,65 kB)

                                    

Les dépenses en séjour

Les dépenses effectuées en Limousin sont estimées à près de 80 millions d’€, soit 48% du total hébergement marchand. Il s’agit à 55% de dépenses pour l’hébergement au sens strict, 13% pour les activités pratiquées en séjour, et 32% pour les dépenses annexes (restauration, souvenirs, etc…).

La dépense moyenne par nuitée dépasse les 50€ en entrée de gamme et atteint prés de 80€ en haut de gamme.