Hébergements de plein air

Camping classés ou non classés,  

Aires naturelles de camping,  

Campings à la ferme,  

Aire d'accueil ou borne camping-car

Chiffres clés & état des lieux du segment


L’hôtellerie de plein air représente près de la moitié de l’offre marchande proposée aux clientèles en saison estivale. Ce segment d’activités reste le principal pourvoyeur de touristes venus en région pour des motifs autres que professionnels.

Après une séquence 2008-2013 où le volume de nuitées passées en Limousin est resté orienté à la hausse, l'année 2014 avec les effets conjugués de la crise économique et de conditions météorologiques défavorables fut marqué par un net repli d'activité (-7% en nuitées).

Si l'année 2015 connaît un rebond appréciable, les résultats de la saison apparaissent contrastés. Les séjours sont en hausse de 5% (vs 2014), mais ils ont été en moyenne plus courts que la saison précédente, le nombre de nuitées passées en Limousin ne progressant que de 0,8%. Côté clientèle, on note le retour de la clientèle française (+5% en nuitées), en particulier en emplacements locatifs (Mobil-home, chalets,...). A l'inverse, la clientèle néerlandaise, principale clientèle étrangère en Limousin, est en recul pour la 2ème année consécutive (165 000 nuitées en 2015 / 205 000 en 2013).

 

      

L’offre en hôtellerie de plein air 

Elle regroupe 46% de l’offre régionale en hébergement marchand.

Elle offre un maillage complet du territoire régional, avec des concentrations autour de la Vallée de la Dordogne et des plans d’eau majeurs comme Le Lac de Vassivière.

La taille moyenne des établissements est inférieure à la moyenne nationale (61 emplacements/109). En Limousin, plus de la moitié des établissements (51%) ont entre 25 et 60 emplacements. Seuls 3 sites proposent plus de 200 emplacements. Cette offre à taille humaine est complétée par un réseau de 17 campings à la ferme et de 33 aires naturelles.

133 sites sont équipés pour accueillir la clientèle camping-car (95 en 2008) que ce soit en camping ou via des bornes ou aires aménagées. 

Si le volume global d'offre est en baisse (-2%/2014 et -8%/2010), c'est avant tout le signe d'une (re)qualification des hébergements, avec le développement de nouveaux segments pour mieux répondre aux attentes des clientèles avec :

- Une offre locative qui progresse en volume (3 600 lits en 2003 / 6 520 en 2015) et en part (10% en 2003 / 21% en 2015)

- Une offre insolite qui s'installe dans le paysage. Elle est présente dans les campings classés ou sous des formes plus alternatives.

- Une offre de campings non reclassés fragilisée : Elle se réduit plus par les fermetures d'établissement que par l'accession au classement. Ces campings sont plutôt de petite taille avec 43 emplacements de moyenne pour 75 pour les campings classés. Néanmoins un nouvel élan peut se faire via la mise en place de la nouvelle carte intercommunale qui incitera certaines collectivités à rationaliser leur offre en fermant certains sites pour en priviligier d'autres via une démarche de qualification.

Campings_Etat_de_l'offre_2015  (1,62 MB)

                                                                       

Les performances du segment

La dynamique positive observée en Limousin jusqu'en 2013 s'est appuyée sur le renouvellement de l'offre. La baisse continue du nombre de campings (173 en 2013 / 164 en 2015) comme d'emplacements ne s'est pas traduite par un repli concomitant de la fréquentation. Cette tendance s'est nourri de l'essor du locatif en Limousin dont la part a plus que doublé dans la région durant la dernière décennie.

Avec des taux d'occupation deux fois supérieurs à ceux relevés pour les emplacements nus, les emplacements de type mobil-home ont drainé de nouvelles clientèles sur le territoire et plutôt conforté les établissements ayant pris cette option. Néanmoins, la performance moyenne du parc locatif limousin atteint un pallier depuis 2013 : Accident conjoncturel ou signe d'une saturation du marché en Limousin ?

Campings classés en Limousin – Evolution des performances  (475,03 kB)

Les clientèles en hôtellerie de plein air

En 2015, la clientèle française assure plus de 546 000 nuitées marchandes en Limousin dont 55% en emplacements nus et 45% en emplacements locatifs.
Les campings limousins accueillent une forte part de clientèles étrangères (33%), avec des Néerlandais toujours au premier rang régional. Mais cette proportion a tendance à se réduire depuis 5 ans (37% en 2010) en particulier avec le recul de fréquentation observé pour les néerlandais depuis 2013 - de 205 000 à 166 000 nuitées, soit -20%. A l'inverse, les clientèles belges et allemandes sont orientées à la hausse en en 2015 et limitent la baisse de fréquentation étrangère à 6% cette année. 

Depuis plusieurs années, la tendance au morcellement des séjours en locatif s’est confirmée, allant au-delà du format classique du samedi au samedi. La demande a porté sur des courts séjours (1 à 3 nuits) ou des formats de 10 à 12 jours. 

Evolutions selon les segments de l’offre  (475,03 kB)
Evolutions selon la nationalité des clientèles   (478,59 kB)

                             

Les dépenses en séjour

Plus de 21 millions d’Euros de dépenses sont effectuées chaque année par les touristes en hébergements de plein air en Limousin. Les campings classés assurent l’essentiel de cet apport (20 millions). Le niveau moyen de dépenses journalières par personne est supérieur en locatif (30€) par rapport au nu (21€). Le différentiel est lié pour l’essentiel au tarif de la location d’emplacement plus qu’aux dépenses annexes.